Le prochain événement au Bal

Guillaume Basquin
Gilbert Bourson
Philippe Thireau

Jeudi 19 mars à 19h

à l'occasion de la parution de Phases de Gilbert Bourson, Melancholia de Philippe Thireau tous deux édités chez Tinbad et du neuvième numéro de la revue Les Cahiers de Tinbad, dirigée par Guillaume Basquin.
 

 

Leévénements à venir au Bal

QUAIS DU POLAR 2020

Du 3 au 5 avril 2020

Comme tous les ans, retrouvez nous au Palais de la Bourse pour le Festival Quais du polar !

Nous sommes heureux de recevoir cette année sur notre stand

Alafair BURKE (éd. Presses de la cité)
Michel BUSSI (Presses de la cité)
Alexandre CIVICO (Actes Sud)
Olivier DESCOSSE (Michel Lafon)
Sophie ENDELYS (Presses de la cité)
Marc FERNANDEZ (Paulsen)
Johana GUSTAWSSON (Bragelonne)
Petra HAMMESFAHR (Actes sud)
                                                                                                                                         Raymond KHOURY (Presses de la cité)
                                                                                                                                         Colin NIEL (Le Rouergue)
                                                                                                                                         Olivier NOREK (Michel Lafon)
                                                                                                                                         Frédéric PAULIN (Agullo)
                                                                                                                                         Jacky SCHWARTZMANN (Paulsen)
                                                                                                                                         Valério VARESI (Agullo)

 

 

Les événements que vous avez ratés au Bal

Cédric Rabany

Vendredi 28 février à 18h

à l'occasion de la parution de son livre Les Agronautes - A la recherche d'une agriculture libérée des pesticides aux éditions Nouriturfu.

Vous aimez la truffe ? Vous devriez alors aimer les limaces sans lesquelles cet or noir ne verrait pas le jour. Une motte de terre ? Entre les vers, « maîtres affineurs du sol », et les champignons, dont les filaments parcourent l’équivalent d’un Paris-Tokyo par m2, « c’est le Bronx » ! La vie grouille, l’organique se combine avec le minéral, et tout s’enrichit, tout se crée... Cette observation scientifique du vivant — au sein de son environnement et non plus en labo — montre à quel point sa préservation et sa compréhension sont essentielles. Quand l’agriculture moderne gère le vivant, en le contraignant (engrais, monoculture) ou en l’éliminant (herbicides, pesticides), l’agronomie tend vers un idéal : celui de systèmes agro-écologiques autosuffisants, sans interventions brutales.
Pure agro-utopie ? Agronome globe-trotter, Cédric Rabany démontre avec rigueur et humour en quoi notre agriculture actuelle, dopée aux engrais, accro aux pesticides, est obsolète. En s’appuyant sur des modèles existants à travers le monde, l’auteur présente d’autres voies, plus saines et pérennes, qu’il serait temps d’explorer à grande échelle.

A l'initiative de ACRIMED69 et des Amis du Monde Diplomatique de Lyon, Le Bal des ardents a la joie et l'insigne honneur de recevoir DAVID DUFRESNE jeudi 27 février à 20h00 !

 

Depuis le 4 décembre 2018, David Dufresne recense les témoignages de blessés pendant les actes du mouvement des Gilets jaunes et dénonce ainsi les violences policières et les « dérives » du maintien de l'ordre. Tous ses tweets commencent par la même formule « Allo @Place_Beauvau - c’est pour un signalement ». Le 14 mars 2019, le grand prix du jury des Assises du journalisme de Tours lui est décerné. Sa compilation est également hébergée sur Médiapart. Il tire de ce travail la matière de son premier roman, Dernière Sommation paru chez Grasset. Selon le critique Arnaud Viviant, il s'agit d'« un roman qui prouve que le roman peut être une arme ». Raphaelle Leyris du Monde écrit que « Dufresne instille une énergie remarquable à ce (premier) roman qui veut croire encore à une portée politique de la littérature ».

Focus sur la revue Watt en partenariat avec Livraisons - des revues en Rhône-Alpes

 

Jeudi 20 février à 19h

 

avec Charlotte Imbault, co-fondatrice et rédactrice en chef de Watt.

 Watt est pour les arts performatifs une revue conçue comme un studio à ciel ouvert. Elle se propose de rentrer dans la matière d’un acte de création et de le prolonger à travers trois formes possibles. Des entretiens autour du travail d’un artiste interrogé par un autre artiste (Within). Une carte blanche sur plusieurs pages (White Page) offerte à un artiste permettant de visualiser la fabrique des outils. Et enfin un article de réflexion (What More). Résolument tournée vers l’Europe, elle porte son regard sur la scène européenne à un rythme annuel depuis trois ans.



Vernissage de l'exposition consacrée à Jean-Michel Bertoyas

Jeudi 13 février à 19h

L'exposition se tiendra du 13 février au 13 mars 2020 inclus.

Jean-Michel Bertoyas est un auteur de bande dessinée autodidacte, diplômé de rien, nourri de Pocket de gare, de psychédélisme et de culture underground.
Il a publié chez différents éditeurs indé comme Les Requins Marteaux, l’Association, le Dernier Cri ou encore Adverse, The Hoochie Coochie et Arbitraire, mais aussi chez Flammarion pour Rock Strip, ainsi que dans la presse pour Libération, CQFD ou Causette par exemple.
Il est aussi reconnu pour être un forcené de la micro-édition, avec plus d’une vingtaine de titres auto-publiés (Kobé Books) et apparaît dans de nombreux fanzines à l’Est.
Enfin, il a réalisé de nombreuses affiches de concerts et sérigraphies.

Florian Charvolin

 

Mercredi 12 février à 19h

 

à l'occasion de la sortie des Sciences participatives au secours de la biodiversité aux éditions Rue d'ULM.

 La nature observée par les sciences participatives est avant tout une nature ordinaire, celle des hirondelles et des moineaux. Et c'est pourquoi elles bénéficient d'une popularité accrue. Ces pratiques d'observation et de signalement d'éléments naturels à des référents scientifiques sont adoptées par des citoyens qui n'en font pas une activité professionnelle. Quelles sont les vertus de ces pratiques citoyennes ? En quoi ces pratiques associent-elles robustesse des données et engouement du promeneur ? Les acteurs, les dispositifs et les techniques en œuvre sont analysés afin d'orienter le lecteur dans le foisonnement des initiatives.
 Sociologue de l’environnement dans ses dimensions sociohistoriques et contemporaines, Florian Charvolin est directeur de recherche au CNRS (Centre Max-Weber, Lyon). Il travaille actuellement sur l’observation et la mesure de l’environnement (biodiversité et pollution de l’air) et la question des implications politiques de la participation citoyenne à la production de connaissances.

Pacôme Thiellement

 

Vendredi 7 février à 19h

 

à l'occasion de la parution de Tu m'as donné de la crasse et j'en ai fait de l'or aux éditions Massot.

Jean de Breyne

Jeudi 23 janvier à 19h (rencontre annulée et reportée au 16 avril 2020)

à l'occasion de la parution de son nouveau recueil de poèmes Adresses aux éditions Propos2.

 
Dans le cadre de notre partenariat avec Livraisons - des revues en Rhône-Alpes
 Focus sur la revue L'Observatoire

Jeudi 30 janvier à 19h

avec Jean-Pierre Saez, directeur de publication et Lisa Pignot, rédactrice en chef sur le thème L'artiste a-t-il tous les droits ?
 Que ce soit sous l'angle de la liberté de création ou du droit d'auteur, les droits des artistes font régulièrement l'objet de débat et de contestation. De quels droits dispose l’artiste pour défendre sa création et pour en vivre ? Comment, à l’époque du numérique et du partage mondialisé des données, concilier protection des œuvres et partage de la création ? Par ailleurs, si la liberté de création est systématiquement menacée dans les pays aux régimes autoritaires, elle peut être aussi remise en cause dans des pays démocratiques, parfois même ici et maintenant. En France, la loi soutient que « La création artistique est libre ». Est-ce toujours le cas et comment comprendre cette affirmation ? Face aux affaires judiciaires récentes qui ont secoué les mondes du cinéma ou de la musique et qui instaurent un certain malaise dans le positionnement du public vis-à-vis de l’artiste, peut-on légitimement remettre en cause le droit de ces artistes à présenter leur création ? En quoi les demandes d’annulation d’une projection ou d’un spectacle relèvent-elles de la censure et constituent-elles une atteinte à la liberté d’expression et de création ?
 

NOËL AU BAL !... ET PÂQUES AUX ARDENTS...

En décembre, pas de rencontres au Bal, la salle est vouée aux fêtes de fin d'année...

 

Voici une sélection de nos coups de cœur...

NOUS PROPOSONS AUSSI DES ESTAMPES : SERIGRAPHIES (DERNIER CRI, ARBITRAIRE...), LITHOS & LINOS (ROLAND TOPOR ), RISOGRAPHIES (ROUSSIN, ANDRESEN, JULLIEN...) ET DESSINS ORIGINAUX ( NYLSO, PAJAK...). PASSEZ LES VOIR, PASSEZ NOUS VOIR !

LES RENCONTRES DU MOIS DE NOVEMBRE 2019

Christian-Alexandre Faure

 

Jeudi 7 novembre à 19h

 

à l'occasion de la parution de L'Homme au gant aux éditions Libel.
Roman initiatique inspiré de personnages et d’événements réels, L’Homme au gant est l’histoire d’une vie. Après La Colline aux corbeaux, premier tome de la saga « Les Dents noires », il plonge le lecteur au cœur des capitales de l’imprimerie que sont Lyon et Venise, où se croisent des personnages aussi fameux que le richissime banquier Thomas Gadagne, le mage Nostradamus ou encore « le Prince des libraires » - Sébastien Gryphe – dans un siècle raffiné et violent qui évoque, par ses bouleversements, notre monde contemporain.
Héliane Bernard est docteur en histoire à l’Université Lyon 2, auteure de  La Terre toujours réinventée, La France rurale et les peintres de 1920 à 1955, une histoire de l’imaginaire, publié aux Presses Universitaires de Lyon en 1990.
Christian-Alexandre Faure est docteur en histoire à l’Université Lyon 2, auteur du Projet culturel de Vichy : folklore et révolution nationale 1940-1944, publié en coédition CNRS, Presses Universitaires de Lyon, en 1989. Il a été missionné par la Ville de Lyon pour la conception historique du Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) de 1986 à 1991.

 

Marc Renneville

 

Mardi 12 novembre à 19h

 

pour la parution de Vacher l'éventreur : archives d'un tueur en série aux éditions Jérôme Millon.
Assassin de jeunes innocents, égorgeur, violeur, éventreur, récidiviste, Vacher incarne à la fois l’ogre des contes ancestraux et la figure du monstre criminel contemporain. Lorsque survient enfin l’arrestation en 1897 de celui qui fut nommé le Jack l’éventreur du Sud-Est, sa renommée surpasse celle de son prédécesseur londonien. En prison, le tueur en série parle et s’explique. Affirmant être un grand martyr, bras armé d’un dieu vengeur, Vacher tuait au hasard de ses rencontres pour punir la France.
Jean-Jacques Courtine, professeur d'histoire européenne à l'université d'Auckland (Nouvelle-Zélande), Leverhulme Trust visiting à Queen Mary (Université de Londres), professeur émérite à Paris III-Sorbonne Nouvelle et à l’Université de Californie à Santa Barbara, a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels Analyse du discours politique (Larousse, 1981), Histoire du visage. Exprimer et taire ses émotions du XVIe au début du XIXe siècle, (Payot/Rivages, 1988, 1994). Il a dirigé avec Alain Corbin et Georges Vigarello, Histoire du corps, Histoire des émotions et Histoire de la virilité (Seuil, 2011-2015), et Déchiffrer le corps. Penser avec Foucault (chez nous en 2012).
Marc Renneville, historien des sciences et de la justice, est directeur de recherche au CNRS et membre du centre Alexandre Koyré depuis 1998. Il est l’auteur de Joseph Vacher. Le procès d’un tueur en série (Ex-Aequo, 2019), Crime et folie. Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires (Fayard, 2003) et de Le langage des crânes. Une histoire de la phrénologie (Empêcheurs de penser en rond, 2000).

 

Sous les pavés la vigne, le salon des vins actuels et naturels
organisé par Rue89 Lyon et Nouriturfu

 

Samedi 16 et dimanche 17 novembre au Palais de la Bourse (Lyon 2)

Retrouvez nous tout le week-end au Palais de la Bourse (Lyon 2), entre deux dégustations de vins naturels, conférences et autres joyeusetés !

Frédéric Pajak
Vernissage de l'exposition et rencontre

 

Jeudi 21 novembre à 19h

 

Nous sommes heureux de recevoir Frédéric Pajak pour la sortie de son Manifeste incertain 8 aux éditions Noir sur Blanc et de l'exposition de ses dessins du 21 novembre 2019 au 15 janvier 2020 à la librairie.
Dans ce huitième tome du Manifeste incertain, deux fictions invitent à un voyage dans une Suisse profonde et tourmentée. Ils sont suivis de relations de voyages dans la Chine populaire de 1982 et dans celle d'aujourd'hui. Ces récits sont entrecoupés de deux portraits : celui de Paul Léautaud immortalisé par le peintre Matisse, et celui d'Ernest Renan à l'époque où une grave crise de conscience le conduit à quitter le séminaire. Biographie, autobiographie et fiction se mélangent dans ce Manifeste, soulignant de façon plus ou moins explicite les affres et les voluptés de l’incertitude.
Frédéric Pajak a publié une vingtaine d’ouvrages, souvent écrits et dessinés, dont Le Chagrin d’amour aux PUF, l’Immense Solitude et les volumes du Manifeste incertain aux éditions Noir sur Blanc. Il est aussi l'éditeur des Cahiers dessinés.

 

Pierre Laurendeau

 

Mardi 26 novembre à 19h
pour une rencontre autour de la réédition du Caméléon mystique de Maurice Fourré et de la collection "L'Ange du Bizarre" chez Gingko éditeur.
Le Caméléon mystique
, ultime roman de l’écrivain angevin Maurice Fourré – testament littéraire d’un homme d’un « Autre Temps » égaré dans une époque qui n’est plus la sienne –, constitue à la fois un roman d’apprentissage, un pèlerinage aux confins du monde occidental et une exploration ésotérique de la ville centre de la France, Bourges. Les énigmes soulevées ne sont pas toutes résolues : nous invitons les lecteurs et lectrices à se laisser porter par la musique singulière de la prose fourréenne et à suivre pas à pas les tribulations de Pol Hélie, dans les traces de son père Domino.
Pierre Laurendeau est le directeur de collection "L'Ange du bizarre" chez Gingko éditeur. Cette collection est sous le patronage direct d'Edgar Poe et de son texte du même nom. En mettant cette nouvelle collection sous le signe de l’absurde et de l’inquiétant, les éditeurs souhaitent rendre hommage au grand écrivain américain, magnifiquement traduit par Baudelaire. Le nom est également un clin d’œil à la collection, éphémère de littérature lancée par les Humanoïdes associés à la fin des années soixante-dix.