Langue
Français
Recherche
Editeurs
Acces rapide
Accès rapide :
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne

Lectures, rencontres, débats...

 

Pour suivre l'actualité de la librairie, rejoignez-nous sur Facebook !






Jeudi 23 février 2017 à 19h

Jacqueline Salmon
viendra présenter son livre de photographies
Du vent, du ciel et de la mer
paru aux éditions Loco

En 1785, Alexander Cozens publie une méthode permettant non pas d’imiter la nature mais de l’imaginer. Il détermine 23 ciels que Constable recopiera soigneusement avant de lire la publication de Luke Howard proposant une nomenclature des nuages et de se passionner pour une « histoire naturelle des cieux ».
Du vent, du ciel et de la mer de Jacqueline Salmon peut s’envisager comme une histoire naturelle revisitée, entremêlée d’histoire de l’art et de créations photographiques.
Ses recherches mettent en évidence la poésie qui se dégage d’une porosité entre art et sciences. Elles viennent en écho à la collection du musée du Havre, riche en œuvres d’Eugène Boudin, aux codes météorologiques et à la lumière de la Manche.
L’ouvrage prend la forme d’un registre foisonnant, mêlant iconographie de diverses sources, empruntée et choisie par l’artiste, à ses propres créations. Michel Poivert livre en contrepoint à cette œuvre, un texte en forme de fausses notes, jouant de son côté de cet imaginaire scientifique caractéristique à ce livre.

 



Mercredi 1er mars 2017 à 19h

Benoît Christel
viendra présenter son essai
The Walking Dead - Guide de survie conceptuel
paru aux éditions Rouge profond

The Walking Dead : un succès planétaire avec des records d’audience aux États-Unis. Les zombies envahissent le petit écran, cela pourrait prêter à sourire. Pourtant, nous sommes loin d’un banal divertissement. Cette série fascine parce qu’elle traite de notre plus grande hantise, en s'inscrivant au point précis où commence et finit le temps des hommes : le moment post-apocalyptique. Tout a disparu de nos manières incorporées de dire le bien et le mal, le juste ou l’injuste, de distinguer l’ordre ou le désordre, l’humain et l’inhumain. Nos institutions et nos conventions se sont désintégrées. Il ne s'agit plus de chercher comment nous pourrions nous sauver mais de considérer la possibilité d’un nouveau départ. Avons-nous besoin d'un chef ? Chacun a-t-il le droit de punir et de tuer ? Jusqu’où faut-il aller pour préserver les siens ? Peut-on être père dans un univers sans mère, sans école et sans travail ? Devons-nous fuir ou nous enraciner ? Qu'est-ce au fond qu'une vie d’homme ? Dans une situation de crise qui ne faiblit jamais, éternel retour de la catastrophe – le zombie est là et il demeure –, l’inventaire s'avère éprouvant : il faut d’abord collecter et recalibrer ce qui reste, puis inventer, formuler des solutions inédites, fatalement provisoires, pour affronter ce qui vient. Tout ce qui jusqu’alors a pu nous sembler évident et naturel n’est au fond qu’un ensemble d’artefacts délabrés et pourrissants. L’impératif de la survie, l’urgence sans cesse ramenée à son point paroxystique rendent le questionnement difficile et pourtant nécessaire. Pourquoi s’enfoncer un peu plus dans un tel monde si on ne sait plus ce que vaut une vie d’homme ? Faut-il faire peau neuve et renoncer à ce que nous étions ? En ce cas, qui vais-je devenir ?
Et avec qui ?





Jeudi 9 mars 2017 à 19h

Claude Burgelin
viendra présenter le Cahier de l'Herne consacré à
Georges Perec

Richement illustré d’un cahier iconographique et de nombreux fac-similés in texto, ce Cahier contient un grand nombre de documents, pour la plupart inédits. Il permettra de découvrir de nombreux textes de Georges Perec, dont certains éclairent la formation de l’écrivain. Il contient des petits textes ludiques très drôles, qui préfigurent l’engagement oulipien de Perec, mais aussi des esquisses de projets témoignant de la prégnance chez lui de l’interrogation autobiographique. Les contributions des critiques, écrivains et universitaires reviennent quant à elles sur ces thématiques centrales de l’œuvre de Perec, mais aussi sur des aspects moins connus, tel le rapport de l’écrivain à la radio ou à l’art contemporain, la place chez lui de l’écriture poétique (qu’elle soit ou non contrainte, comme en témoigne la publication de poèmes rares ou inédits), ou sa proximité avec les recherches actuelles en sciences sociales. Dans son ensemble, ce Cahier contribue à penser la place décisive prise par Perec dans l’histoire littéraire du XXe siècle.

 



Jeudi 16 mars 2017 à 19h

Samuel Lequette
viendra présenter le livre-disque
Décamper
paru aux éditions La Découverte

Partant de l’observation des lieux et des conditions de vie des réfugiés dans les camps du nord de la France depuis 2002, date de la fermeture de Sangatte, cet ouvrage – un livre & un disque – est un espace collectif de réflexion et de création, qui questionne les contextes et les objectifs des pouvoirs publics, de l’action humanitaire et des politiques migratoires européennes récentes.
Parce qu’il fait appel à l’enquête et à l’archive, au récit et à la poésie, à l’image et à la musique, celui-ci peut tour à tour se lire comme un essai ou comme une œuvre littéraire, se regarder comme un album de famille composé de vies réelles, ou encore s’écouter comme un recueil de chansons.
Sous la direction de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos, le livre réunit une cinquantaine d’auteurs: réfugiés, bénévoles, médecins, chercheurs, représentants d’organisations humanitaires, personnalités politiques, écrivains, photographes et journalistes.
Parmi eux : Michel Agier (anthropologue), Maryline Baumard (Le Monde), Barbara Cassin (philosophe), Jean-François Corty (Médecins du monde), Robert Guédiguian (cinéaste), Bertrand Leclair (écrivain), Edmond Baudoin (dessinateur), Lewis Trondheim (dessinateur), Philippe Claudel (écrivain), Marie Darrieussecq (écrivaine), Damien Carême (maire de Grande-Synthe), Sylvain George (cinéaste), Flavien Prioreau (photographe), Lisa Mandel (dessinatrice) & Plantu (dessinateur)…
La compilation réunit une vingtaine d’artistes internationaux, parmi lesquels : Dominique A, Ibrahim Maalouf, Emily Loizeau, Keny Arkana, Sussan Deyhim, Susheela Raman, Acid Arab, Bachar Mar-Khalifé, Natacha Atlas, Oum…

 


                                                                     Jeudi 23 mars 2017 à 19h
Jean-Claude Hauc viendra présenter son essai
Miscellanées casanoviennes
paru aux éditions Hippocampe

Miscellanées casanoviennes n’est pas une énième biographie ou un nouvel essai sur Casanova prenant rang à la suite de tous ceux qui ont fleuri depuis le bicentenaire de la mort du Vénitien en 1998. Il s’agit plutôt d’un patchwork de textes – articles, travaux de recherche casanoviste, interventions dans des catalogues, conférences moins spécialisées – qui constitue un portrait littéraire à entrées multiples. Ces formes hétérogènes suscitent des registres de langue et des modes narratifs des plus variés. Une telle composition ne saurait bien sûr respecter complètement la chronologie de l’existence de Casanova, mais s’autorise des redites et des oublis, propose du « travail de réinvention du passé » à l’œuvre dans l’Histoire de ma vie une approche moins lisse et respectueuse que celle à laquelle nous ont habitué les thuriféraires  de l’aventurier libertin. Mensonges et inventions sont ainsi pris en compte, sans jugement ni anathème, les Mémoires étant considérés aujourd’hui par la plupart de ses lecteurs et commentateurs comme un grand texte littéraire à travers les pages duquel copulent savamment fable et vérité.
À ce titre, Casanova déclarait fièrement : « J’ai écrit mon histoire, et personne ne peut y trouver à redire ».


                                                  Quais du polar du 31 mars au 2 avril 2017


Le Bal des ardents sera présent pour le festival international du polar!
Nous sommes ravis de représenter les éditions
Actes Sud, Albin Michel et Rivages durant ces trois jours et d'accueillir les auteurs suivants sur notre stand:
Olivier Barde-Cabuçon
M.C Beaton
Maurizio De Giovanni
Victor Del Arbol
Caryl Ferey
Lisa Gardner
Sébastien Gendron
Hervé Le Corre
Gila Lustiger
Ian Manook
Andrée Michaud
Hugues Pagan
Antonin Varenne


Rendez-vous donc dès le vendredi 31 mars au palais du commerce (20 place de la Bourse Lyon 2ème - métro Cordeliers)

Plus d'informations sur le site du festival : www.quaisdupolar.com/

Rencontres précédentes 2017

2016                                       2012-2013-2014-2015                                   Expos passées

                                                                                                                              
                                                                                                                                                  
© Le Bal des Ardents - Tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer un site web